Hors de France

Radio Mont-Blanc (Val d'Aoste-Italie)

A la fin d'été, les rumeurs de l'arrivée de Radio Mont Blanc se font plus pressantes. Public visé : les auditeurs de la Suisse romande, de Rhône-Alpes et du Val d'Aoste. Un émetteur a été installé à 3930 mètres d'altitude sur le versant italien du Mont Blanc. Cette performance a nécessité 180 jours de travaux pendant près de trois ans et des centaines de rotations d'hélicoptères. Les générateurs sont alimentés par du kérosène.

Radio Mont Blanc est née en 1976 au Val d'Aoste (Italie) pour émettre des informations à l'intention des habitants bilingues de cette région italienne. La radio affiche ses ambitions et une société est créée pour lui donner une autre ampleur avec notamment le directeur du Messager, un hebdomadaire savoyard et celui du quotidien genevois La Suisse. La rédaction composée d'une vingtaine de journalistes est confié à Roland Dhordain, ancien directeur de France Inter (et créateur de FIP). Des studios ouvrent à Genève. Mais les PTT suisses refusent la liaison par câble entre Genève et Aoste. L'équipe, une trentaine de personnes a dû se replier sur la ville italienne. Six personnes sont restées à Genève et transmettront pas cassettes ou par téléphone.

La station commence par émettre une balise sur 102.3 mhz. Les rapports de réception montrent que sa diffusion à Genève est gênée par Radio Contact à Lyon qui a quitté sa fréquence de 101.7 pour 102 FM. Radio Mont Blanc ne commence réellement ses émissions qu'à la mi-novembre.

Radio K (San Remo - Italie)

Un émetteur de 30 kw placé à 1300m d'altitude sur les hauteurs de San Remo derrière la frontière avec l'Italie, Radio K est un projet qui est parti d'une idée de Frédéric Laurent, journaliste à Libération, Bernard Laine, reporter à RTL. Pierre Crisol, ex rédacteur en chef adjoint de RTL, rejoint le projet. Une société, Locomotion, est créée. Radio K démarre le 27 mars 1981 sur 101.1 FM avec un programme préenregistré enregistré à Paris. Très rapidement, la grille de programme dont deux grandes sessions d'informations 6-9 et 18-20h30 se met en place. Les studios sont situé dans l'ancien restaurant Le Giara à Bussara. Lancée avec la bénédiction de la gauche, elle en sera finalement la victime. Giscard avait demandé son interdiction lors d'un voyage en Italie mais après le changement de gouvernement en mai, la radio continue à être brouillée. Et tombe rapidement en faillite. Dommage car face aux nombreux robinets musicaux ouverts sur la bande FM, Radio K était une radio qui privilégiait l'information avec notamment une revue de presse de Guy Bedos, des commentaires sportifs de Daniel Cohn- Bendit, des chroniques d'Alain Bombard et d'Haroun Tazieff. Elle cesse d'émettre le 29 janvier 1982. Une émission d'adieu est diffusée. Azur 102 marque une minute de silence sur son antenne pour Radio K.

Radio Vintimille International (Bordighera, Italie)

"Installés à Bordighera, le long de la frontière franco-italienne, le studio et l'émetteur de R.V.I. proposent des programmes enregistrés de musique et quelques disques à la demande. Essentiellement " radio musicale de détente ", Radio Vintimille Internationale se contente de diffuser quelques informations touristiques sur la côte méditerranéenne et d'une façon assez parcimonieuse quelques messages publicitaires", relate Le Monde à l'été 1981. Sur 92.2 stéréo 24/24.

Radio Corse Internationale/Radio Corsica International (île d'Elbe-Italie)

En août 1979, on apprend le lancement prochain de Radio Corse Internationale à l'initiative d'Aimé Piétri, directeur de la revue Kryn. Il est prévu qu'elle diffuse depuise Livourne en Italie et que les émissions soient relayées par un émetteur situé sur l'île d'Elbe pour couvrir la partie orientale de la Corse. Un second émetteur est prévu plus tard en Sardaigne pour arroser la région d'Ajacio. Après un test technique le 26 octobre 1979 depuis l'île d'Elbe (Italie), six heures d'émission tests le 24 décembre 1979 (cinq heures de programmes de Noël, contes, chansons, brouillées par les autorités françaises), Radio Corse Internationale se lance sur les ondes le 12 Juillet 80 sur 95 FM. Mais deux jours plus tard, un attentat attribué aux services spéciaux français dévaste les installations sur l'île d'Elbe. Il faudra attendre le 18 novembre pour que la station revienne sur les ondes. Cette station périphérique est dirigée par Aimé Piétri A l'été 81, elle émet chaque jour de 6h à 22h en français et en corse.

Radio Nova International (Monte Fontane- Italie)

Radio Nova Internationale a été lancée en mars 1979 depuis le Monte Fontane (Comporosso), juste derrière la frontière italienne (7 km). Radio Nova arrose la Riviera avec un émetteur de 2 kw calé sur 101.5 FM de 7h à 2h du matin. Avec son format top 40 et ses DJ pro (Guy Starkey, Peter Griffin, Andy Saint John et Kenneth Calbert, RNI (en anglais et un peu en français), séduit les vacanciers européens de la côte d'azur.

Radio Midi

Emet sur 94 et 92.8 mhz, 24/24, depuis l'Italie. Cesse ses émissions le 16 janvier 1982.

Azur 102

Radio Azur 102 appartient à la Société d'études audiovisuelles dont le président est M. Alexandre et le directeur artistique Guy Vial, anciens collaborateurs de Radio Monte Carlo, indique Franck Ténot dans son livre Radio privées, radio pirates (Denoël 77). L'émetteur est situé dans le village de Ciotti en Italie. Des studios installés à Monte-Carlo ont fait l'objet d'un procès-verbal d'infraction à la réglementation monégasque.

Radio Adour Navarre (Loyola, Espagne)

Radio Antilles (Montserrat et Saint-Vincent)

Une des deux "périphs" antillaises

Radio Caraïbes International